Café des Droits de l’Homme

Publié le :

Non à la politique de la peur !
Le sécuritaire contre les droits sociaux et citoyens

Le projet de loi « relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et à leurs modalités de prise en charge » a été voté à l’Assemblée Nationale en première lecture le 22 mars dernier. Il sera examiné par le Sénat début mai 2011. Il s’inscrit dans la logique des politiques de la peur et porte sur le domaine de la loi qui régit les soins obligés et les placements involontaires en psychiatrie.
Ce projet instaure, en particulier, une garde à vue psychiatrique de 72 heures et des soins sans consentement extensifs de l’hôpital au domicile sous gestion et contrôle du Préfet. Il crée une logique de gestion des risques basée sur la dangerosité du « malade mental », objet de soins à perpétuité. Il crée aussi un fichier national des malades mentaux qui s’ajouterait aux trop nombreux fichiers déjà existants.
En conséquence, l’appel contre les soins sécuritaires "Mais c’est un Homme" se veut une plateforme de rassemblement pour défendre une certaine représentation de la folie et de la psychiatrie, opposée radicalement à ce qui est affirmé aujourd’hui.
Cette réforme s’inscrit dans une politique du tout sécuritaire et d’une succession ininterrompue de textes répressifs dont la loi LOOPSI2, la proposition de la loi pénitentiaire, le fichage généralisé de la population, la vidéosurveillance, l’appel à la délation, ne sont que les derniers avatars.
Face à un projet de société qui catégorise, trie, désigne, élimine, détruit, expulse et réprime nous opposons outre le dispositif d’accès aux soins, le refus de la délation et de l’exclusion, la promotion d’un socle de droits sociaux et citoyens dans le respect des droits de l’homme.

Organisations membres du collectif caennais contre les soins sécuritaires « Mais c’est un Homme » : ADVOCACY, FASE, SUD CHS, SERPsy et Ligue des droits de l’Homme.

Organisations Signataires de l’appel national « Mais c’est un homme » : Collectif Non à la Politique de la Peur, Advocacy France, Association pour la Recherche et le Traitement des Auteurs d’Agressions Sexuelles (ARTAAS), ATTAC France, Collectif d’associations d’usagers en psychiatrie (CAUPsy), Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique, Fondation Copernic, Groupe Information Asiles (GIA), Ligue des droits de l’Homme, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Parti Socialiste, Les Sentinelles Egalité, SERPsy, SUD Santé Sociaux, Syndicat de la magistrature, Syndicat de la Médecine Générale, SNPES-PJJ-FSU, Union Syndicale de la Psychiatrie, Union Syndicale SOLIDAIRES, les Verts.

Agenda

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017