Des campagnes en feu : agricultures et environnements au Burkina Faso

Publié le :

Dans le cadre des rencontres « Du Phénix au Colibri, saveurs et savoirs » Démosthène et La Part du Colibri invitent Sébastien CAILLAULT, doctorant en géographie à l’ Université de Caen Basse-Normandie. Il nous présentera son thème de recherche qui traite : « Des campagnes en feu.
Agricultures et environnements au Burkina Faso »
.

Le feu est souvent vu comme un élément responsable de la dégradation environnementale. Il participe à l’effet de serre, à la déforestation et parfois à l’érosion des sols… Cette image dévastatrice du feu explique en partie les textes législatifs qui condamnent son utilisation depuis plus d’un siècle,.
Dans les campagnes cotonnières du Burkina Faso, malgré les réglementations et les interdictions, la saison sèche est toujours marquée par les feux de brousse. Dès la fin des pluies, les récoltes débutent et la végétation s’embrase. Cette empreinte des feux n’est pas récente, elle est avérée depuis plus de quatre millénaires en Afrique de l’ouest. Le feu est utilisé par les habitants depuis très longtemps. Il permet par exemple de défricher, de nettoyer les parcelles, d’entretenir les parcours pour l’élevage ou bien de chasser.
Le combat contre le feu est aujourd’hui remis en cause, le feu est désormais vu comme un élément structurant la végétation des savanes. Ce renversement transforme alors les campagnes et les agriculteurs qui, trente ans auparavant étaient bouleversés par l’essor du coton.

Nous vous convions à cette soirée croisant plaisir gustatif, réflexion et discussion, le Mercredi 9 juin 2010, à la Maison des Solidarités, 51, quai de Juillet à Caen.

Vous pouvez venir dès 19 heures et profiter d’une restauration locale et de saison en composant vous-même votre assiette, en grignotant ou en optant pour le menu complet.
Vous pouvez aussi ne venir qu’à 20h15, entrée libre.

Agenda

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017